Laissez vous tomber dans les contes de fées..
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Trésor [Conte Original: Alyss]

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Narrateur
Ouvrir ou fermer le livre à tout moment...

avatar

Messages : 116
Où es tu ? : Derrière le livre et c'est moi qui conte....


MessageSujet: Le Trésor [Conte Original: Alyss]   Mer 21 Mar - 15:44

Alyss est aujourd'hui incapable de raconter son histoire entièrement. Pour elle, sa vie a commencé subitement un jour alors qu'elle se réveillait d'une longue sieste sous un arbre. Elle s'est ensuite laissé porter par l'existence sans trop se poser de questions. Elle ne se souvenait de rien et ne s'en rendait pas compte. Au début, elle n'a même pas réalisé qu'elle était devenu ce qu'elle est aujourd'hui : une petite fille. Alyss serait même incapable de vous dire si ce 'réveil' s'est produit il y a dix ans, trois ans, huit mois, une semaine, ou quatre jour. Elle a quelque peu perdu la notion du temps qui passe, tout comme elle a perdu son unique repère. Laissez moi vous expliquez son histoire.

Alyss était un personnage secondaire d'un conte. C'était un petit chat au pelage doré dont le rôle consistait à aider le Personnage principal. Pour cela, elle faisait appel à son don de chasseuse d'oiseaux d'or. Il faut savoir que le personnage principal de son conte était un jeune homme, fort pauvre, désireux d'épouser une jeune fille fortunée. Or il est évident que les parents de la jeune fille ne pouvaient accepter cette situation, quand bien même les deux jeunes gens étaient fous d'amour l'un pour l'autre. C'est là l'injustice de tout conte de ce genre. Et c'est là également qu'intervenait Alyss. Il faut ajouter que pour un tel conte puisse être un peu plus valable, il lui fallait son 'méchant'. Il s'agissait ici du fils d'un riche bourgeois qui souhaitait également épouser la belle, en parti pour son importante dote et en partie pour sa beauté, et cela sans que celle-ci ne se fut jamais intéressé à lui. Les parents de la jeune fille décidèrent alors d'imposer une épreuve aux deux rivaux. Celui des deux qui aurait amasser la plus grande fortune en une année, jour pour jour, épouserait leur fille. L'autre quitterait le village à tout jamais...

Revenons à Alyss. L'adorable chaton s'était lié d'amitié avec le jeune homme. Réalisant le désarroi dans lequel il se trouvait face à cette situation qui n'était qu'un moyen de l'écarter à tout jamais de sa belle, elle décida de lui venir en aide. Tandis que le jeune se tuait à la tâche, bien qu'il soit conscient que ses maigres revenu ne pourraient jamais surpasser ceux d'un riche bourgeois, Alyss chassait. Tout les jours, pendant plusieurs mois, elle ramena un oiseaux qu'elle avait chassé pour le lui offrir. Chacune de ses proies avaient un plumage recouvert d'or, un or fin, mais précieux. Grâce à tout ses présents le jeune homme pris peu à peu l'avantage dans cette épreuve. Mais, car il y a toujours un mais, le rival du jeune homme fini par s'apercevoir de ce curieux stratègme. Fou de rage il décida de mettre la main sur ce chaton qui avait le pouvoir d'enrichir son maitre.

On ne revit plus Alyss à partir de ce jour. Elle était, en fait, retenu en otage par le bourgeois qui était persuadé qu'elle finirait tôt ou tard par faire apparaitre un oiseaux d'or. Il ne lui vint jamais à l'esprit qu'elle devait chasser ces animaux, "puisqu'on en trouvait pas dans les environs du village". De plus, s'il l'avait laissé sortir il est évident qu'elle ne lui aurait jamais rien offert. Les jours passèrent. Le bourgeois attendait que le chat fasse apparaitre un volatile. Le jeune homme pleurait la disparition de son chaton tant aimé tout en s'efforçant à continuer son travail. Alyss se laissa peu à peu mourir. Elle refusait tout. L'avance qu'avait pris le jeune homme s'effaçerait progressivement. Lorsqu'Alyss fut au seuil de la mort, elle ne quitta plus le rebord de la fenêtre de la maison de son geôlier. Celui-ci n'y prêta aucune attention : il vallait mieux que le chaton meurt ainsi, plutôt que de retourner enrichir le jeune homme. Ce que n'avait pas prévu le bourgeoirs c'est qu'ainsi installée, on pouvait voir Alyss depuis la rue. Les yeux ternes et fatiguée de la pauvre bête ne quittait plus cette rue qui contenait ses dernières lueurs d'espoirs. Or dans tout conte, l'espoir surgit toujours au meilleur moment. L'histoire d'Alyss ne fit pas exception.

Non sans mal, certe, mais Alyss fut secouru par le jeune homme lui-même. Il s'introduisit en pleine nuit dans la demeure de son rival pour que le chaton puisse s'échapper. Elle ne reparru plus jamais au village, mais de temps à autre le jeune homme retrouvait un oiseaux aux plumages doré sur le seuil de sa porte ou encore près de sa fenêtre. Finalement, le conte se termine bien : le jeune homme s'était considérablement enrichis au bout d'un an et il put donc épouser la jeune fille. Quand à Alyss on ne la revit plus jamais. Elle s'était rétabli de son passage chez le bourgeois mais était résolu à ne plus s'approcher des humains.

C'est ainsi que devrait s'achever son histoire. En réalité c'est ici qu'elle recommence. Si Alyss est incapable de se souvenir de son conte, ou même de qui elle est réellement, c'est parce qu'en réalité, elle n'en fait plus parti. Elle n'a "jamais existé". Comment est-ce possible ? C'est le fait d'un Modeleur de Conte. Qui était-il ? Pourquoi a-t-il fait cela à Alyss ? Il y a tant de questions qu'Alyss n'a pas encore eu le possibilité de se poser. Tout ce qu'il faut retenir c'est qu'un Modeleur de Conte a transformé le conte d'Alyss. Sa transformation ? Il a fait d'Alyss une petite fille... Elle ne peut plus chasser. Elle ne peux plus l'aider, lui... Elle sait d'instinct que c'est ce qu'elle voulait, mais une fois face à lui elle n'a pas su expliquer ni pourquoi, ni comment, elle l'aiderait. Il lui a sourit une dernière fois, sans savoir que c'était elle. Cependant, les Modeleurs de Conte ne changent pas la Fins d'une histoire. Par conséquent celle-ci se fini toujours aussi bien... sans Alyss. On lui a volé son existence. Alyss fait parti des victimes des cristaux. C'est probablement l'une des premières, certainement pas l'une des dernières. Elle est la preuve que ceux-ci peuvent être dangereux.
Alyss a été remplacé par un trésor que le jeune homme découvre en se promenant dans la forêt, qu'il se fait dérober par son rival mais qu'il fini par récupérer. De son côté, Alyss continu son existence. Elle a perdu la méfiance qu'elle avait pour les humains. Pour le moment, elle n'a que des bribes de souvenirs sur le début de son histoire et non la fin. Il reviendront peut-être un jour. Ce sera terrible car alors, Alyss réalisera que l'on a rayé son existence, déplacé sa vie... Mais pour le moment Alyss est joyeuse car elle [re]découvre le monde. Il ne lui manque plus qu'un Partenaire Humain pour partir dans la quête des cristaux et changé elle aussi le cours des Histoires...

_________________♫_________________
Le Narrateur te surveilles, mais c'est toi qui écris l'Histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-a-time.forumgratuit.org
 
Le Trésor [Conte Original: Alyss]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un cv original et les gars de star wars qui font du rap
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Conte de Noel et autres nouvelles
» Un conte d'Arfhëll Lutin ou une farce !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time :: Avant le RPG :: Bibliothèque-
Sauter vers: