Laissez vous tomber dans les contes de fées..
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eleonore Nobody

avatar

Messages : 31
Où es tu ? : Quelque part un peu paumée


Carnet de Route
Compte de Cristaux:
0/12  (0/12)

MessageSujet: Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]   Ven 22 Juin - 14:38

Humain


Dit moi… qui es tu en fait ?

Nom[s] :Nobody
Prénom[s] :Eléonore
[surnoms ?]: No, Lenore....
Age : 17 ans
Sexe : Féminin
Nationalité: Française
Ton objet Fétiche qui t'accompagnera partout : Un ruban blanc et un collier en clé de Sol noire
But : C'est un secret

Et maintenant dit moi à quoi ressembles-tu ?

Une petite description physiques s'impose, il me semble !

Dieu créa la femme puis se dit "Boh... Elle se maquillera..."


Lenore danse au loin, approchant sans retenu les passants, leur demandant quelques piécettes contre quelques uns de ses pas de danse. Un foulard voletant doucement au rythme lent et calculateur de la demoiselle de dix-sept ans. Gracieuse, elle n'a rien à envier aux femmes d'autres contrées. Du haut de ses 1 m60, elle n'est pas le genre de personne qui arrive de par sa simple présence à intimider. Pourtant elle n'aime pas qu'on le lui rappelle. Physique de fille plutôt banal, sans aller vers l'excès, elle n'est ni anorexique ni obèse juste finement musclée aux membres élancés et gracieux. Une peau blanche, la rendant encore plus fragile que ce qu'elle voudrait, semblable à celle d'une poupée de porcelaine renforce son apparence de fillette. Certains sont là depuis un petit moment déjà, mais aucun ne semblent vouloir partir tantôt la regardant paternellement, d'autres avec envie ou jalousie. Tous sont là, à attendre que la fille finisse ses pas, tranquillement, frappant dans leurs mains en rythme. Tous voulaient partir en gardant le souvenir de cette demoiselle, volant grâce à sa danse, comme le ferait un ange.

Comme ses yeux. Bleus. Un ange. Oui, lorsque le regard se plonge dans ses deux orbes, on pourrait jurer qu'elle ne vient pas de ce monde là, comme si Dieu avait fini par faire tomber un ange parmi ses créatures, guettant leurs moindres faits et gestes. Elle semble si naïve, semblant se perdre à chaque instant dans ses pensées. Mais elle surveille, montrant toute la joie dont elle est capable. Sans pour autant se fatiguer. Aucune perles sucrées ne vient mouiller la jeune demoiselle. Même ses joues blanches ne portent aucune trace de rosée gardant le même teint et bien rare sont ceux qui ont réussi à le faire changer.
Nombres de personnes portent un objet qu'ils apprécient, que ce soit sentimentalement, ou non. Eléonore a sur sa cheville droite, deux bracelets l'enserrant, sans pour autant la serrer, ils ne sont là que pour la décoration. Ils tintent doucement lorsque leur demoiselle fait des mouvements trop brusques. Alors que les enfants courent autour d'elle, jouant certainement à chat. Cette demoiselle attire le monde lorsqu'elle le souhaite.
Son visage est rond, comme un enfant, ses lèvres étirées en un sourire, ne bougent pas, comme si elles étaient figées à jamais. Ses lèvres sont entourées d'un petit menton et d'un nez aquilin. Elle tourne, prend un léger élan pour se placer sur ses mains, formant un grand écart avec ses jambes, montrant par la même occasion un petit short noir, laissant pousser un léger cri de surprise par la foule. Elle n'a aucune honte à se montrer puisque tout le monde correspond de loin ou de près à Adam et Eve.

Les cheveux de la demoiselle sont blonds comme le blé, ils s'arrêtent au niveau de ses épaules, se recourbant légèrement avant celles-ci. Ils sont retenus ou non par des barrettes, l'empêchant de laisser tomber ses cheveux sur son visage. Sur ceux-ci, un ruban est attaché sur le haut de son crâne, formant deux grandes oreilles blanches même si il lui arrive de l'enlever.

Son corps n'est pas très avantageux, elle a de la poitrine, mais on ne peut pas la qualifier de généreuse ou d'avantageuse. Elle n'a pas tellement l'air de s'en préoccuper néanmoins, après avoir entendu dire que celle-ci est plutôt douloureuse et pas franchement utile. Et puis, les gens ne semblent pas toujours vouloir la perfection, sinon la jeune blonde n'aurait pas eu autant de spectateur. Elle apprécie sentir ses pieds nus sur le sol, qu'il soit froid ou bien chaud, lui importe peu si elle peut le sentir.

La première fois que la jeune femme se montre, c'est sous l'apparence d'un jeune garçon, assez efféminé, ses cheveux sont ébouriffés à l'avant et une queue de cheval haute serre ses cheveux même si certains tombent dans sa nuque la lui chatouillant doucement. Elle ressemble plus à un anglais de la haute société ainsi.

[/i]
Comment vois tu le monde, mon petit ? Comment penses-tu ?

« Les anges sont des êtres de vapeur et d'écume, ils n'ont pas de mains, ils n'ont pas de pieds, ils n'ont qu'un sourire incertain avec du blanc autour. »
de Daniel Pennac


Lenore est une jeune femme au caractère complexe, voir instable. Elle pourra être gentille avec une personne puis la haïr l'instant d'après alors qu'elle n'a fait qu'une petit gaffe. Chose étonnante puisque la jeune femme ne semble être emprunt que de gentillesse et de douceur, peut-être est-ce dû à son apparence. Il n'en reste que ses paroles peuvent être aussi douces que violentes, et qu'il y aura beaucoup de chance de qu'elle se fiche des conséquences, que ce soit ami ou ennemi. Elle a du mal avec les sentiments, préférant agir à la sauvage. Née dans le monde du cirque, ses talents de comédienne ont monté en flèche, rendant son décryptage de sentiments presque impossible. Comme le masque souriant d'un clown, si terrifiant et chaleureux à la fois. Il n'est pas impossible de l'enlever, de le faire tomber, mais ce n'est pas chose aisée. Vouloir faire rire les gens, un rêve bien grand pour une seule et simple petite blondinette. Elle même ne sourit pas, alors comment faire passer sa joie, il n'y a aucun renvoie, ce n'est que de la fausse joie, de la synthétique, façonner de ses propres mains. Chaque jour un nouveau personnage, tentant de conserver sa vraie personnalité.

Même si la blonde aime la comédie, son autre passion est la nourriture. L'un de ses rêves est de pouvoir goûter à toute la nourriture possible, au minimum une fois dans sa vie. Elle aime la nourriture, pouvant ingurgiter des quantités astronomiques de nourriture sans grossir faisant grossir les yeux des gens assis à côté d'elle voir même de les dégouter tant son appétit est monstre. C'est une chose vraie de sa personnalité, et peut-être qu'un petit grognement venant de son ventre vous le fera comprendre, à un moment ou un autre. On ne peut pas mentir avec la faim. Malheureusement.

Un brin calculatrice, elle n'aime pas passer pour le persécuteur, préférant jouer la victime. Elle a la larme facile, et essaiera d'attendrir, voir même de montrer son innocence dans l'histoire, quitte à se mettre à dos la personne. La vie lui a montré que l'on ne peut pas compter sur les autres, alors elle préfère vivre pour elle. Mais elle reste rêveuse, si un jour, le monde connait la paix, elle aimerait être là pour pouvoir le voir. C'est utopique comme rêve, mais elle s'en fiche, l'espoir fait vivre nan ? Et puis si l'homme n'a pas de rêve, à quoi bon vivre si il ne veut aucun but, aucun résultat ?

L'homme lui a montré beaucoup de facettes, mais malgré cela, elle n'en veut à personne. Une grande tolérance envers tout.

Elle a souvent le nez en l'air à regarder le ciel et ses nuages. Se disant qu'un jour elle les touchera, et qu'elle pourra dormir dessus. C'est bien enfantin n'est-ce pas ? Pourquoi ? Dans ce monde, l'enfant n'a-t-il pas d'innocence ? Une certaine naïveté touchante.


Raconte-moi un peu ta vie…

« Nous sommes des anges déchus qui nous acharnons à remonter vers notre céleste origine. »
de Christian Charrière


Deux paires de menottes se levèrent, essayent d'attraper ce qui pendait au dessus d'eux. Des rires jaillirent de cette endroit et une femme à la longue chevelure blonde arriva dans la chambre. Un regard et un sourire doux au visage. Elle s'occupait seule de ses enfants, ses deux nouveaux nés d'une union presque interdite entre un anglais et une française. Deux petits blonds aux yeux bleus, un petit garçon et une fillette. Elle leur caressa la tête, touchant du bout des doigts leur crâne pas totalement formé et leur touffe de cheveux. Ils lui attrapèrent la main, tel des menottes et ne la lâchèrent plus. Un petit rire s'échappa des lèvres de la mère. Une seule ombre au tableau, l'absence d'une figure paternel. La jeune femme avait perdu contact avec l'homme qu'elle aimait, mais ça avait fini par lui passer, tant ses enfants lui faisaient oublier son triste sort. Elle n'a même pas tenté de reprendre contact avec lui, tout cela lui semblait si lointain. A chaque fois qu'elle le voulait, les yeux bleus de ses enfants lui rappelait le regard de l'homme qui l'avait un jour séduite.

Les petits devenaient de plus en plus débrouillards dû à l'absence de leur génitrice. Ils ne pouvait pas trop lui en vouloir puisqu'ils étaient trop petits pour le comprendre. La mère ramenait l'argent et la nourriture pour subvenir à leur besoin. Les journées se passaient rapidement, et le train-train quotidien continuait tranquillement, sans jamais se briser. La petite était souvent la tête vers le ciel, allongée ou non, les deux bras levés vers le ciel, tentant d'attraper ces masses cotonneuses, auquel la seule envie était d'aller sauter dessus et d'y faire la sieste. Ils étaient libres, complétement, se laissant porté par la brise. Cette dernière faisait voleter les cheveux de la fillette, calmement. Elle ferma les yeux. Plongée dans ses pensées, complètement hors de portée du monde, elle n'entendit pas les bruits se rapprochant. Un petit rire. De l'herbe écrasée. Puis quelque chose se jetant sur une autre. Réveillant la fillette en un cri suraigu. Le garçon serra sa soeur contre lui puis lui attrapa la main en la forçant à se lever. Elle n'eut d'autre choix que de le suivre, en lui demandant le pourquoi de son enthousiasme débordant. Il ne lui dit rien, posant seulement un doigt sur sa propre bouche et la fit entrer dans la petite maison. Etant la première à rentrer, elle se bloqua à la porte, alors que son frère la poussait à l'intérieur. Elle tomba, les genoux en avant, laissant le champ de vision complètement libre à son jumeau. Il s'arrêta net. Elle s'avança, quoique tremblotante et à quatre pattes jusqu'à sa mère, étendue au sol, ne bougeant plus. Elle la secoua, d'abord faiblement puis augmenta sa force petit à petit.

-Mam... Maman ? Réveille-toi... On ne dort pas sur le sol... C'est même toi qui nous l'as appris.

Malgré ses paroles, elle décida de ne pas bouger. Une coulée humide et salée franchis la rempart, telle une éclaireuse. La traitresse ! Elle ne put ouvrir la bouche pour parler, tant ses lèvres tremblaient et que les larmes coulaient à flots sur ses joues rondes. Son frère posa lentement ses mains sur ses épaules, et l'approcha de lui, la serrant de toutes ses forces contre sa petite poitrine. Celle qui avait permis de les faire vivre s'était éteinte, là devant eux, alors qu'il étaient âgés de 6 ans. Ils avaient tous deux reculé sans regarder le corps inerte et sans vie qui gisait sur le sol. La fillette regarda la main tendue, et l'ouvrit, tremblante. Un pendentif en forme de clé de Sol, pas abimé, comme si la personne avait tout fait pour le protéger, était dans la paume de sa main. Lenore récupéra le collier et le passa sur son cou.
Leurs jambes étaient flageolantes, et ils durent faire de leur mieux pour aller loin. Loin de cette maison, loin de tout ce qui leurs faisait penser à leur vie d'avant.



Leur pas les guidèrent dans une tente géante. Ils se recroquevillèrent et attendirent, seuls quelques reniflements et hoquets pouvaient les trahir. Une jeune femme entendit l'un d'eux et s'approcha de la source. Elle aperçut deux petites touffes blondes, et sourit. Elle toucha la tête du garçon le faisant sursauter, rejoint par sa cadette. Il la regardait avec terreur, peur d'être rejeté dans ce monde. Voulant à tout prix protéger sa soeur. La jeune femme du nom de Hélène leur prit les mains, et les guida dans le chapiteau. Le chef se tourna vers elle alors qu'elle lui présentait ses deux nouveaux enfants. Hélène avait su les mettre en confiance rapidement, et elle était devenue comme une seconde mère pour les deux petits. Les années passèrent. Eléonore devenait de plus en plus souple, et plus gracieuse, alors que son frère était assez adroit avec une lame, ou plutôt avec des poignards. L'on ne pouvait pas dire qu'ils n'étaient pas doués dans ce qu'ils faisaient, et avaient mis un peu de neuf dans ce cirque.

Une fois, lors d'un exercice, son frère faisait glisser les lames dans l'air, le fouettant avant de se planter dans du bois, sur le point rouge de la cible. Personne ne sait pourquoi, mais une poutre s'abattit sur lui. Le bruit d'une rupture, d'une chute. Lui était tétanisé par l'objet tombant sur lui, ses jambes refusant de bouger. Finalement ce qui devait arriver arriva. Il se retrouva au sol, sous une poutre. N'est-ce pas pitoyable comme mort ?

La jeune fille, en allant le cherchant dans une vieille bâtisse abandonnée vit les décombres et le corps de son frère jumeau. Le même scénario se passa. Mais elle cria, appelant à l'aide. Ils arrivèrent à le dégager, sauf que sa vie l'avait quitté. Alors qu'il était étendu sur son lit, elle lui serrait les doigts, aussi fort qu'ils étaient froids. Des plumes étaient disposées sur le lit et au sol. Un homme étrange apparu à ses côté, lui demandant si elle voulait faire revenir son être aimé. Elle accepta, en larmes, d'abord sa mère puis son frère, trop dur à supporter pour elle. Elle tomba au sol et sombra dans le sommeil le dos cuisant d'une douloureuse douleur.

A son réveil elle était sur de la paille. Elle se tint la tête et observa cet endroit inconnu. Des plumes jonchaient le sol, et des barres lui barraient la vue. Hélène entra dans son champ de vision, souriante comme à son habitude. Elle lui apporta son repas dans une assiette. Elle lui dit qu'elle deviendrait l'animation phare du cirque et que les anges n'étaient pas censés être ici, que les plumes autour d'elle lui appartenaient. Ce n'était que grâce à sa descente ici qu'elle avait du y perdre des plumes.Elle s'inclina respectueusement et sortit de la pièce, mais avant, elle fut interpellée par la jeune fille, voulant savoir où elle était. La jeune femme lui sourit, et lui dit qu'avait sa beauté, elle ferait mieux de faire attention à la reine, qui avait jalousement voulu assassiné, ou du moins essayé, d'assassiner une jeune femme. La petite blonde se souvint de cette histoire "Blanche-Neige et les 7 nains" elle croyait. Elle lui apporta des vêtements, et reparti finalement. Le temps fut long pour la jeune fille, sans cesse épiée à la moindre occasion. Plusieurs fois elle avait tenté de fuir, mais son apparence était trop remarquée. Elle chercha pendant quelques temps puis. Le laps de minutes où Hélène la laissa seule, elle enfila des vêtements, attacha ses cheveux en une queue de cheval et ouvrit la grille. Ses talents de pickpocket affûtés avec les années lui avaient sauvé la vie. Une nouvelle apparence en garçon et elle se faufila parmi les habitants, en voyant l'air paniqué des gens du cirque, sa "seconde famille". Elle baissa la tête en les voyant approcher, mais ne s'arrêta pas.

[/i]
Titre du Conte d'arrivée : Blanche-Neige
As-tu de la famille ? Non
Quel est ton groupe ? Modeleur de Conte
Behind the screen ? Qui est avec nous derrière tout cela ?

Un ptit surnom : Boucles d'or
Un joli chiffre, Ton âge ou une indication ? si vous ne souhaitez pas l'indiquer ne mettez rien plutôt que de mentir ;3 : 17 ans
Fille ? Garçon ? Hermaphrodite ? Secret défense ? : Fille
Tu veux ajouter un ptit truc te concernant ? te gêne pas, c’est ta fiche, n’est ce pas ?Pou-pou-pidou ouh !


Et sinon concernant le forum…
Niveau de Rp [d'après toi] : A vous de voir ^^
Tu penses pouvoir être là souvent ? Ou alors tu ne sais pas ? Maintenant plus mais cela peut aller du 7/7 au 2/7
Quelque chose à dire concernant le forum ?Magnifique
Quel est le nom de ton avatar ? Rin Kagamine des Vocaloid
Comment as tu découvert le forum ? Top Site is my friend
Et puis qu'en penses tu ? ben c'est bien
Tu as une suggestion à faire aussi ?Non~


code:
 




Dernière édition par Eléonore Nobody le Sam 23 Juin - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur
Ouvrir ou fermer le livre à tout moment...

avatar

Messages : 116
Où es tu ? : Derrière le livre et c'est moi qui conte....


MessageSujet: Re: Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]   Sam 23 Juin - 20:57

Veuillez m'excuser votre fiche bien que remarquable tant par sa longueur que sa qualité ne peut dans l'immédiat être validée. En effet je peux à ce jour relever trois détails qui me chagrinent un peu:
  • Le Conte Original est Blanche Neige [Le nom suivi des 7 nains étant sous la propriété de Disney Studio]
  • Vous avez omis le code de validation attestant votre accord quand au respect de notre règlement intérieur.
  • Je ne comprends pas bien... serais tu un ange? Ou est ce une simple façon de parler d'elle?
Bonne Chance pour la suite.

_________________♫_________________
Le Narrateur te surveilles, mais c'est toi qui écris l'Histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-a-time.forumgratuit.org
Eleonore Nobody

avatar

Messages : 31
Où es tu ? : Quelque part un peu paumée


Carnet de Route
Compte de Cristaux:
0/12  (0/12)

MessageSujet: Re: Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]   Sam 23 Juin - 21:21

Non, c'est juste une manière de parler d'elle. Je ne pense pas qu'il y est un ange à placer là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur
Ouvrir ou fermer le livre à tout moment...

avatar

Messages : 116
Où es tu ? : Derrière le livre et c'est moi qui conte....


MessageSujet: Re: Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]   Sam 23 Juin - 21:27

Très bien, j'en pensais pareil.

Il ne manque plus que le code pour la validation

_________________♫_________________
Le Narrateur te surveilles, mais c'est toi qui écris l'Histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-a-time.forumgratuit.org
Eleonore Nobody

avatar

Messages : 31
Où es tu ? : Quelque part un peu paumée


Carnet de Route
Compte de Cristaux:
0/12  (0/12)

MessageSujet: Re: Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]   Sam 23 Juin - 21:36

Et j'ai le code
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn Spiegel

avatar

Messages : 245
Où es tu ? : Probablement dans un reflet à moins que ce ne sois derrière toi


Carnet de Route
Compte de Cristaux:
7/12  (7/12)

MessageSujet: Re: Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]   Sam 23 Juin - 21:36

Grumpf... Le Narrateur t'embête déjà alors que moi, la personne parfaite j'ai pas encore eu le temps de te souhaiter la bienvenue... Bon bah tant pis alors BIENVENUE!!!

J'espère que tu sera tout vite validé et que euh.. qu'on pourra RP ensemble?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur
Ouvrir ou fermer le livre à tout moment...

avatar

Messages : 116
Où es tu ? : Derrière le livre et c'est moi qui conte....


MessageSujet: Re: Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]   Sam 23 Juin - 21:38

Tout est en règle.
Validée cher Demoiselle. Je vous ouvre les parties de RP ainsi que votre fiche de personnage.

[VERROUILLE]

_________________♫_________________
Le Narrateur te surveilles, mais c'est toi qui écris l'Histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-a-time.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fallen Angel ? [Eléonore Nobody]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fallen Angel || Pégase
» Fallen Galaxy
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time :: Avant le RPG :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: